• Infection sexuellement transmise
  • Responsable d’une rectite : diarrhées glairo sanglantes, syndrome rectal (épreintes, polychésie)
  • Touchant préférentiellement les patients homosexuels masculins et/ou HIV+
  • Agent : Chlamydiae trachomatis
  • La souche L est responsable de la Lympho Granulomatose Vénérienne (LGV) de Nicolas Favre, chez les sujets HIV + surtout

 Eléments clés

  • Atteinte rectale potentiellement sévère, pseudo tumorale (photo)
  • Demander au laboratoire le typage de la souche de Chlamydiae
  • Rechercher les autres IST : gonocoque, hépatites, syphilis, HIV (co-infections fréquentes)
  • Traitement antibiotique par Doxycycline 100 mg 2 fois par jour, per os (ou macrolides si femme enceinte ou allergie)
  • 7 jours de traitements, ou 21 jours si souche L (LGV) ou rectite sévère
  • Dépistage et traitement des partenaires

 Gravité

  • Débuter l’antibiothérapie sans attendre le typage de la souche qui peut prendre du temps

 Examens complémentaires

  • Ecouvillon rectal pour PCR Chlamydiae et recherche de gonocoque
  • Sérologies syphilis, HIV et hépatites

 Grandes lignes du traitement

Urgence█ ░ ░Traitement précoce pour éviter la contamination au(x) partenaire(s)
Médical█ █ █Antibiothérapie active sur le Chlamydiae : doxycycline
Chirurgical░ ░ ░Non

 

 

Comité du site 2018

Dr Charlotte Favreau-Weltzer, Dr Paul le Naoures, Dr Alix Portal, Dr Aurélien Vénara, Dr François Pigot.