• Infection ano-rectale sexuellement transmise
  • Par un partenaire symptomatique ou porteur sain au niveau anal, génital ou pharyngé
  • Agent = Neisseria gonorrhae
  • Premiers symptômes 3 à 7 jours après le rapport contaminant
  • Syndrome rectal (diarrhées, glaires, sang, polychésie, faux besoins) et/ou abcès de la marge anale

 Eléments clés

  • Antiobiothérapie par ceftriaxone 500 mg IM une dose unique (si impossible céfixime 200 mg : 2 cp en une prise unique
  • Si allergie : Spectinomycine 2g IM en une dose unique
  • Ne pas confondre avec une maladie de Crohn périnéale, notamment en cas d’abcès
  • Dépistage et traitement des partenaires
  • Co-infection avec d’autres IST fréquente

 Gravité

  • Débuter l’antibiothérapie sans attendre pour éviter la contamination
  • Adapter le traitement selon les données de l’antibiogramme est important devant l’émergence de résistances aux C3G

 Examens complémentaires

  • Ecouvillon rectal pour PCR (diagnostic rapide) plus prélèvement pour culture avec antibiogramme
  • Recherche des autres IST (sérologies HIV, syphilis, Hépatites, et PCR Chlamydiae)

 Grandes lignes du traitement

Urgence█ ░ ░Traiter précocement pour éviter la contamination
Médical█ █ █Antibiothérapie empirique puis adaptée à l’antibiogramme
Chirurgical░ ░ ░Non (sauf en cas d’abcès important à drainer)

Comité du site 2018

Dr Charlotte Favreau-Weltzer, Dr Paul le Naoures, Dr Alix Portal, Dr Aurélien Vénara, Dr François Pigot.