• Inflammation aigüe de la muqueuse rectale
  • Symptomatologie variable : parfois pauci-symptomatique (quelques rectorragies d’allure canalaire) jusqu’à parfois très bruyante (véritable syndrome rectal avec ténesme, épreintes, faux besoins et diarrhée glairo-sanglante, pouvant être associé à des douleurs abdominales)
  • Etiologies : infectieuses (principalement IST type chlamydiose, gonococcie ; plus rarement Clostridium difficile, amibiase, CMV, tuberculose …), inflammatoires (MICI), traumatiques, ischémiques, iatrogènes (lavement…)

 Eléments clés

  • L’anamnèse et le terrain permettent de guider le diagnostic
  • Repérer la limite supérieure des lésions (rectoscopie ++)
  • Faire SYSTEMATIQUEMENT des prélèvements microbiologiques à la recherche d’une IST (écouvillons rectaux)
  • Faire TRES FACILEMENT des biopsies rectales si suspicion de MICI ou autre pathogène infectieux

 Gravité

  • En cas de forte suspicion d’IST, débuter l’antibiotique sans attendre le résultat définitif des prélèvements (injection IM de Rocéphine + doxycycline) et adapter par la suite le traitement
  • Toujours penser à la MICI

 Examens complémentaires

  • Ecouvillons rectaux, biopsies rectales en consultation
  • Bilan endoscopique (rectosigmoidoscopie, voire coloscopie +/- gastroscopie) à toujours discuter.
  • En cas de suspicion d’IST, dépistage les autres IST (VIH, syphilis, hépatites…)

 Grandes lignes du traitement

Médical█ █ █Traitement étiologique (Traitement précoce en cas d’IST pour éviter la contamination au(x) partenaires)
Chirurgical ░ ░ ░Non

Comité du site 2019
Dr Charlotte Favreau-Weltzer, Dr Paul le Naoures, Dr Alix Portal, Dr Aurélien Vénara, Dr François Pigot.