Pour couvrir l’infection à Chlamydia :

Doxycycline 100 mg 2 fois par jour pendant 14 jours.

Au retour des prélèvements (avec typage de la souche de Chlamydia) la durée sera adaptée :

  • sera suffisant en cas de forme non invasive. Le plus souvent non L. Pas de contrôle bactériologique après traitement.
  • poursuivie 21 jours en cas de suspicion de forme invasive càd Lymphogranulomatose Vénérienne (LGV). Le plus souvent génovar L2b. Il est conseillé de contrôler la guérison et l’éradication 3 semaines après le traitement.

A noter :

  • un traitement ≥ 14 jours couvre aussi la syphilis, mais non validée chez le sujet HIV +.

(CI enfant < 8 ans, CI femme enceinte dès le deuxième trimestre, augmente effet des AVK, photo sensibilisant)

Femme enceinte ou allergie :
Erythromycine 500 mg 4 fois par jour pendant 14 jours pour les formes non invasives, 21 jours pour la LGV. Contrôler l’éradication après traitement.

Pour couvrir une infection à Gonocoque :

Rocéphine : 500 mg IM une dose unique.

Ou

Oroken200 : 2 cp en une prise unique.

(CI enfant < 12 ans, attention allergies céphalosporines, peuvent être prescrits chez la femme enceinte).

Allergie : Spectinomycine 2g IM en une dose unique.

IMPORTANT :

– Ce traitement empirique ne dispense pas de faire les prélèvements bactériologiques (recherche gonocoque, chlamydia en PCR avec demande de  typage au CNR), et les sérologies (VIH, TPHA-VDRL).

– Le patient devra être revu avec les résultats bactériologiques et sérologiques afin d’adapter éventuellement le traitement : mise en route du traitement d’une syphilis, d’un nouveau traitement d’une gonococcie en cas de résistance (3 % avec l’Oroken (cefixime).

 

Mots clés : chlamydia, syphilis, gonocoque, rectite, infection sexuellement transmissible

Dr François Pigot, Dr Frédéric Juguet
Janvier 2014 – V2 – Correction  Novembre 2015
Relecture : Dr. Dominique Bouchard, Dr. Marianne Eleouet-Kaplan, Dr.Charlotte Favreau-Weltzer.