La classification influence la prise en charge

  • Primaire : chancre
  • Secondaire : éruption cutanée, atteinte muco-cutanée (donc rectite), adénopathie, neurologique (atteinte des nerfs crâniens, méningite, AVC, altération des fonctions supérieures, perte de la sensibilité vibratoire, perte d’audition, problème de vision).
  • Tertiair e (cardiaque, gommes)
  • Latente précoce (acquise dans l’année), latente tardive (acquise depuis > 1 an)>> NOTE : pour le traitement on sépare : [primaire, latente précoce, secondaire] de [latente tardive et tertiaire].

Traitement de la syphilis primaire, latente précoce et secondaire

  • Benzathine benzylpénicilline 2,4 millions d’unités en IM en une fois (1,2 M dans chaque fesse).

>> La benzathine benzylpénicilline (1,2 et 2,4 MU) est disponible depuis avril 2016 en pharmacie de ville. Les pharmacies hospitalières ne délivreront plus de Sigmacillina aux patients externes.

Ou si allergie :

  • Une tétracycline (minocycline 100 mg X 2/j, lymécycline 300mgx2/j, méthylènecycline 300mgx2/j) pendant 14 jours (non validé chez le patient VIH).

Ou si allergie et :

  • Femme enceinte : érythromycine 500 mg x 4/j x 14 jours ** Attention il existe un taux important de résistance aux macrolides (souche de San Francisco naturellement résistante) !
    Pas de différence selon le statut sérologique VIH pour la posologie de pénicilline.

Traitement de la syphilis tertiaire ou latente tardive

  • Benzathine benzylpénicilline 2,4 millions d’unités en IM une fois par semaine, pendant  3 semaines

Ou si allergie

  • Une tétracycline x 30 jours

Ou si allergie et

  • Femme enceinte : érythromycine 500mg x 4/j x 30 jours : Attention taux de résistance aux macrolides important (souche de San Francisco naturellement résistante) !

Le suivi sérologique

Il est indispensable surtout si l’observance du traitement prescrit ne peut être vérifiée.
Le taux d’échec du traitement est dans la littérature compris entre 3 et 10 %…

Suivre le taux du VDRL à 3, 6, 12 et 24 mois (recommandations WHO).

  • Pour la syphilis primaire le VDRL doit être divisé par 4 (c’est à dire diminué de 2 dilutions) à 3 mois et divisé par 16 à 6 mois, puis être négatif à 1 an.
  • Pour la syphilis secondaire il doit être négatif à 2 ans.
  • Le patient séropositif VIH négative sa sérologie plus tard que le patient non VIH donc bien faire les 24 mois de suivi recommandés.

Bibliographie

Recommandations du CD 2010 (WHO)
http://www.cdc.gov/std/treatment/2010/STD-Treatment-2010-RR5912.pdf

Mots clés : infection sexuellement transmissible, syphilis, chlamydia, gonocoque.


Dr François Pigot, Dr Frédéric Juguet
Avril 2016
Relecture : Dr. Dominique Bouchard, Dr. Marianne Eleouet-Kaplan, Dr. Charlotte Favreau-Werltzer.