Qu’est-ce qu’une fissurectomie ?

On enlève les bords de la fissure pour faire une plaie plus large que la fissure initiale. Ainsi les bords de la plaie ne s’accolent pas et la cicatrisation se fait à partir du fond de la plaie. A la résection de la fissure on peut associer une fermeture partielle de la plaie avec un petit volet de muqueuse rectale = l’anoplastie

Mode de réalisation

Cette intervention est effectuée sous anesthésie générale ou régionale (rachianesthésie). Plus rarement sous anesthésie locale. Elle dure 10 à 20 minutes. L’hospitalisation est le plus souvent ambulatoire : entrée le matin, sortie l’après midi.

Quelle préparation ?

L’idéal est d’aller à la selle naturellement le matin de l’intervention. Ceci peut être facilité par l’emploi d’un suppositoire ou d’un petit lavement évacuateurs. Pour l’anesthésie il faut être à jeun au moins 6 heures avant. Il est recommandé de ne pas fumer depuis la veille.

Les suites de l’intervention

La plaie

La plaie est visible au bord de l’anus. Elle suinte et peut tacher de sang le pansement pendant les 15 premiers jours.

Les soins

Les soins seront de simples toilettes à l’eau, idéalement à la douche avec un savon doux. Eventuellement une application locale de pommade cicatrisante est proposée. On conseille de mettre une compresse ou une protection au fond du slip pour éviter de tacher les habits.

Ces soins ne nécessitent pas d’infirmière, vous les ferez seul. Ils sont à faire matin, soir et après chaque selle. Ils seront faits jusqu’à cicatrisation complète. Celle-ci peut prendre 1 à 2 mois, surtout en cas de fissure ancienne.

La douleur

La plaie de la fissurectomie est douloureuse pendant les premiers jours. Cette douleur est rarement supérieure à celle de la fissure. Dès 2-3 jours elle diminue rapidement.

Un traitement contre la douleur sera démarré dès le jour de l’intervention. Les premiers jours il est conseillé de prendre les antalgiques sans attendre d’avoir mal, puis les jours suivants de les prendre à la demande.

Le transit

En général les premières selles sont évacuées un à 3 jours après l’intervention. Pour éviter que ces selles soient dures et fassent mal, un traitement laxatif est systématiquement proposé. Il peut être commencé 2 à 3 jours avant l’intervention. La dose de laxatifs sera adaptée à la fréquence et à la consistance des selles. Un petit saignement fugace peut accompagner le passage de la selle tant que la plaie n’est pas complètement cicatrisée.

L’activité physique, le travail

Une reprise des activités normales est le plus souvent possible au bout d’une semaine.

Les précautions

Comme pour toute intervention chirurgicale au niveau de l’anus il existe un risque de douleurs plus importantes, de saignement ou d’infection. Ces complications surviennent le plus souvent pendant les 15 jours suivant l’intervention. Pendant cette période il est conseillé de ne pas voyager loin de son domicile.

Dr. François Pigot (Talence).
Mai 2013.

Grand public, maladies, informations, fissure anale, fissurectomie.