Encoprésie de l’enfant

Définition L’encoprésie est l’émission régulière de selles formées ou semi-formées dans les sous vêtements ou des endroits « inhabituels » (sur le sol…) après l’âge de 4 ans. L’encoprésie touche 1 à 4 % des enfants de la population générale. Rappel La progression des selles (matière fécale communément appelé « le caca ») le long du colon …

Lire la suite

Vous allez avoir : une neuromodulation des racines sacrées pour incontinence anale

La neuromodulation des racines sacrées est un traitement de l’incontinence anale sévère. Elle est proposée après échec des traitements médicaux. Ces traitements associent correction d’une diarrhée, correction d’une constipation et d’éventuelles difficultés à bien vider le rectum (mucilages, laxatifs, suppositoires évacuateurs) et rééducation auprès de kinésithérapeutes spécialisés. Avant d’envisager la …

Lire la suite

Vous allez avoir : une rééducation périnéale

La rééducation du périnée postérieur ou rééducation ano-rectale peut être proposée en cas de : difficultés d’évacuation des selles (aussi appelées constipation terminale ou dyschésie),difficultés pour retenir les selles ou les gaz (on parle alors d’incontinence anale),chez des personnes présentant un périnée contracté douloureux, elle peut être prescrite à visée de relaxation,encoprésie (fuites …

Lire la suite

Incontinence Fécale

1. Qu’appelle-t-on incontinence ? On définit par incontinence fécale la perte incontrôlée de selles et/ou de gaz dans des conditions socialement inadaptées. Il peut s’agir d’une situation normale et même valorisante chez le nourrisson, témoin de difficultés relationnelles importantes ou de problèmes psychologique chez le grand enfant (encoprésie) mais c’est souvent …

Lire la suite

Transit et constipation : normalité

Qu’est ce qu’une selle normale ? Les selles françaises normales pèsent environ 150 g/24 h. Le poids des selles varie beaucoup en fonction du régime alimentaire. Au début du siècle, le poids des selles quotidiennes en France était d’environ 300 g/j mais à cette époque nos aïeux absorbaient 600 à 800 …

Lire la suite