Traitement de l’infection ano-rectale à chlamydia trachomatis-2017

NB : pas de rapports sexuels avant la fin du traitement * le typage des CT permet de déterminer s’il s’agit d’une LymphoGranulomatose Vénérienne (LGV). Le typage des CT est fait uniquement pour les prélèvements rectaux, et seulement si rectite clinique et/ou HIV+. Préciser cette demande sur l’ordonnance et donner les …

Lire la suite

Bloc pudendal neurostimulé – 2013

Principe Anesthésie du Nerf Pudendal guidée par neurostimulation, à visée analgésique, validée et recommandée pour diminuer la douleur post opératoire et améliorer le confort du patient en chirurgie proctologique. Indication Applicable à toute intervention chirurgicale proctologique, programmée ou en urgence. Est utilisé en complément d’une anesthésie générale ou d’une rachianesthésie dont il prolonge l’effet …

Lire la suite

Réparation sphinctérienne – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES REPARATION SPHINCTERIENNE R. GANANSIA – J. DENIS – T. PUY-MONTBRUN Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Avec la collaboration de N. DUBOIS, N. LEMARCHAND, P. BENFREDJ et D. SOUDAN La technique de réparation sphinctérienne décrite ici est celle utilisée à l’Hôpital Léopold Bellan depuis …

Lire la suite

Plasties cutanées anales – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES PLASTIES CUTANEES ANALES R. GANANSIA – J. DENIS – T. PUY-MONTBRUN Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Principalement utilisées pour traiter les ectropions secondaires à l’hémorroïdectomie de Whitehead, les plasties cutanées anales ont aussi leur place dans le traitement des sténoses anales et …

Lire la suite

Rectocèle : cure par voie endo rectale – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES RECTOCELE : Cure par voie endo rectale T. PUY-MONTBRUN – R. GANANSIA – J. DENIS – D. SOUDAN Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Décrite par Sullivan et plus récemment modifiée, la voie endo rectale permet la cure de rectocèles basses ou moyennes. Elle …

Lire la suite

Prolapsus rectal : intervention de Delorme – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES PROLAPSUS RECTAL Intervention de Delorme R. GANANSIA – T. PUY-MONTBRUN – J. DENIS Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Avec la collaboration de N. DUBOIS, N. LEMARCHAND, P. BENFREDJ et D. SOUDAN Intervention proposée par R.DELORME en 1900 qui réalise la mucosectomie externe et interne …

Lire la suite

Intervention de Delorme – 2013

Principe Plicature de la partie basse du rectum afin de réduire un prolapsus de haut grade (interne ou extériorisé). Indication Symptômes associés à un prolapsus rectal interne ou extériorisé : prolapsus, troubles de la défécation, troubles de la continence, évacuations de glaires, de sang. Prolapsus rectal documenté : extériorisation ou prolapsus rectal interne …

Lire la suite

Anuscopie de haute résolution – 2013

PRINCIPE Rechercher et caractériser des lésions de néoplasies anales intra-épithéliales (AIN) en particulier de haut grade à l’aide d’une loupe et de colorations. INDICATION Après une cytologie anale anormale (ASCUS, LSIL, HSIL ou ASC-H). Après découverte ou traitement d’une lésion d’AIN. CONTRE-INDICATIONS RELATIVES Allergie à l’iode : dans ce cas ne pas utiliser le Lugol. Plaie anale et …

Lire la suite

Fistule recto-vaginale : technique de Musset – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES FISTULE RECTO-VAGINALE Technique de Musset J. DENIS – R. GANANSIA – T. PUY-MONTBRUN Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Avec la collaboration de N. DUBOIS, N. LEMARCHAND, P. BENFREDJ et D. SOUDAN De multiples traitements sont proposés dans la cure des fistules recto-vaginales, qu’elles soient …

Lire la suite

Sinus pilonidal : exérèse à ciel ouvert ; Maladie de Verneuil ano-périnéale – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES SINUS PILONIDAL Exérèse à « ciel ouvert » MALADIE DE VERNEUIL ANO PERINEALE R. GANANSIA – T. PUY-MONTBRUN – J. DENIS Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Avec la collaboration de N. DUBOIS, N. LEMARCHAND, P. BENFREDJ et D. SOUDAN 1 SINUS PILONIDAL – Exérèse à « ciel ouvert » Le sinus …

Lire la suite

Abcès et fistules inter-sphinctériens – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES ABCES ET FISTULES INTER-SPHINCTERIENS J. DENIS – R. GANANSIA – T. PUY-MONTBRUN Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Avec la collaboration de N. DUBOIS, N. LEMARCHAND, P. BENFREDJ et D. SOUDAN Les abcès et les fistules inter-sphinctériens ou intra-muraux du rectum sont situés dans …

Lire la suite

Fistule anale supra-sphinctérienne – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES FISTULE ANALE SUPRA-SPHINCTERIENNE J. DENIS – R. GANANSIA – T. PUY-MONTBRUN Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Avec la collaboration de N. DUBOIS, N. LEMARCHAND, P. BENFREDJ et D. SOUDAN La fistule anale supra-sphinctérienne intéresse tout l’appareil musculaire y compris tout ou partie du …

Lire la suite

Obturation d’une fistule anale à la colle biologique – 2013

PRINCIPE Obturer le trajet d’une fistule anale en y injectant une colle biologique Cette colle est constituée de l’assemblage extemporané de facteurs de la coagulation dérivés du sang humain (notamment, thrombine et fibrinogène) et d’un inhibiteur de la fibrinolyse d’origine bovine (aprotinine). Les deux composants reconstitués séparément sous forme liquide coagulent quasi …

Lire la suite

Que faire devant un abcès anal en service non spécialisé ? – 2014

Qu’est-ce qu’un abcès anal ? L’abcès anal est le résultat de l’infection d’une glande normalement présente dans l’épaisseur du sphincter anal. L’infection est presque toujours plurimicrobienne d’origine fécale avec prédominance d’une flore gram-, et souvent présence d’anaérobies. Il n’existe pas de facteur déclenchant spécifique en dehors de la maladie de Crohn dont les suppurations …

Lire la suite

Ligature d’une fistule par voie intersphinctérienne (ligation of the intersphincteric fistula tract ou LIFT) – 2015

Principe • Fermer un trajet fistuleux anal sans altérer la fonction sphinctérienne en le suturant dans sa traversée de l’espace intersphinctérien. • C’est une alternative aux autres méthodes d’obturation chirurgicale effectuées sans ajout de matériel exogène : suture de l’orifice interne, lambeau rectal musculo-muqueux, section/reconstruction sphinctérienne… • Les sutures sont posées sur le trajet …

Lire la suite

Hémorroïdectomie avec anoplastie muqueuse – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES ANOPLASTIE MUQUEUSE J. DENIS – T. du PUY-MONTBRUN – R. GANANSIA Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Avec la collaboration de N. DUBOIS, N. LEMARCHAND, P. BENFREDJ et D. SOUDAN L’anoplastie muqueuse postérieure est une technique permettant le traitement des fissures anales, des sténoses …

Lire la suite

Fissurectomie et anoplastie muqueuse – 2013

Principe Exérèse d’une fissure et couverture de la partie interne de la plaie par un abaissement muqueux (anoplastie). Indication Fissure anale chronique ne répondant pas au traitement médical et/ou fissure hyperalgique. Ce geste peut être associé à une hémorroïdectomie (intervention de Bellan). Contre-indications La plastie muqueuse (anoplastie) n’est pas recommandée en cas de suppuration associée. Maladie de …

Lire la suite

Hémorroïdectomie avec anoplastie muqueuse – 1993/1997

TECHNIQUES CHIRURGICALES PROCTOLOGIQUES HEMORROIDECTOMIE AVEC ANOPLASTIE MUQUEUSE J. DENIS – T. PUY-MONTBRUN – R. GANANSIA Service de Colo-proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 – 21, rue Vercingétorix, 75014 PARIS – FRANCE Avec la collaboration de N. DUBOIS, N. LEMARCHAND, P. BENFREDJ et D. SOUDAN C’est une hémorroïdectomie pédiculaire, (basée sur la répartition des hémorroïdes en trois groupes …

Lire la suite

Traitement des hémorroïdes par radiofréquence – 2018

Principe La radiofréquence consiste à chauffer les artères hémorroïdaires pour les scléroser, à l’aide d’une sonde métallique (Photo 1) introduite sous la muqueuse du bas rectum, dont l’extrémité est munie d’électrodes de microfibres qui émettent un courant d’ondes de radiofréquence, à basse température (sorte de micro-ondes). Elle traite les hémorroïdes internes …

Lire la suite

Hémorroïdectomie : technique Milligan-Morgan – 2013

Principe Réséquer l’essentiel du réseau hémorroïdaire, interne et externe, tout en maintenant la fonctionnalité de l’anus. Indication Pathologie hémorroïdaire symptomatique ne répondant pas au traitement médical ou instrumental, ou pathologie hémorroïdaire trop avancée pour que les traitements conservateurs soient proposés. Contre-indications Toute cause exposant à des difficultés de cicatrisation (Maladie de Crohn active, radiothérapie…). Prudence en …

Lire la suite

Traitement des hémorroïdes par Hal-Doppler – 2013

PRINCIPE Il faut bien comprendre que cette technique associe deux gestes distincts : premièrement et toujours la pose de points de ligature artérielle en amont de l’hémorroïde interne ; deuxièmement et éventuellement une plicature de la muqueuse du bas rectum en cas de procidence muco-hémorroïdaire. INDICATION Pathologie hémorroïdaire hémorragique ou avec procidence gênante, grade 2 …

Lire la suite

Technique chirurgicale : hemorroidectomie selon Milligan-Morgan au Ligasure™ – 2013

Principe Hémorroïdectomie pédiculaire (Technique de Milligan & Morgan), la dissection est effectuée avec une pince qui fusionne les tissus et, pour la pince Précise, coupe. Indication Pathologie hémorroïdaire ne répondant pas au traitement médical ou instrumental, ou pathologie hémorroïdaire trop avancée pour que les traitements conservateurs   soient proposés. Contre-Indications Toute cause exposant à des difficultés …

Lire la suite

Intervention de Longo pour hémorroïdes – 2013

Principe Réduire le prolapsus hémorroïdaire interne en réséquant une collerette muqueuse du bas rectum à l’aide d’une agrafeuse circulaire. Les hémorroïdes ne sont pas réséquées : elles sont retendues. Indication Maladie hémorroïdaire interne exclusive ou prédominante et prolapsus grade 2 ou 3. Contre-indications hémorroïdes grade 4, maladie hémorroïdaire externe exclusive. Sténose anale, suppuration, colite inflammatoire non …

Lire la suite

Traitement des hémorroïdes par ligature élastique – 2013

Principe La ligature élastique consiste à aspirer la muqueuse située à la base du paquet hémorroïdaire et à l’étrangler dans un élastique afin retendre de fixer le paquet hémorroïdaire concerné. Indications Le traitement par ligature élastique est un traitement instrumental réalisé en consultation pour traiter les symptômes dus aux hémorroïdes internes. Le traitement est …

Lire la suite

Traitement des hémorroïdes par infra-rouge – 2013

Principe Induire une fibrose cicatricielle à la base des hémorroïdes internes. La sclérose est provoquée par l’application de chaleur sur la muqueuse rectale, sous forme d’un rayonnement infrarouge émis par une ampoule de tungstène focalisé et transmis par une tige en quartz. Indications Le traitement par infrarouge est un traitement instrumental réalisé en consultation …

Lire la suite

Que faire devant une Thrombose Hemorroïdaire en service non spécialisé ? – 2014

Qu’est-ce qu’une thrombose hémorroïdaire ? La thrombose hémorroïdaire est un accident aigu associant en proportions variables : tuméfaction, douleur, et plus rarement saignement. La thrombose est due à une congestion vasculaire du tissu hémorroïdaire aboutissant à un oedème et à des thrombus vasculaires. Les causes en sont multiples : exercice physique important, stress, fatigue, repas …

Lire la suite

Traitement de la syphilis – Avril 2016

La classification influence la prise en charge Primaire : chancre Secondaire : éruption cutanée, atteinte muco-cutanée (donc rectite), adénopathie, neurologique (atteinte des nerfs crâniens, méningite, AVC, altération des fonctions supérieures, perte de la sensibilité vibratoire, perte d’audition, problème de vision). Tertiair e (cardiaque, gommes) Latente précoce (acquise dans l’année), latente tardive (acquise depuis > 1 an)>> NOTE : …

Lire la suite